Je t’aime Gao. Toi non plus? 2


Armée malienne, à Gao.Image, Rfi.fr

Force de sécurité malienne à Gao.Image, Rfi.fr

Le déparage de la police.

Tirer à balles réelles sur des jeunes non armés, peu importe le motif, est simplement condamnable. Ou bien certains voudraient qu’on l’appelle comment ? Tirs légaux sur manifestants à encourager? Mon oeil! grosse bêtise policière plutôt. La police et l’armée malienne ont la gâchette trop facile. On ne peut pas être gardien de la population et lui tirer dessus aussi facilement, comme sur un groupe d’animaux sauvages. La retenue est très importante pour tout porteur d’uniforme et je n’ai pas besoin de passer par le prytanée militaire de Kati pour le savoir. Le Mali a besoin d’être réunifié à présent. Les Maliens sont fatigués. Certains n’ont pas encore fini de pleurer leurs parents que vos stupidités ont fait disparaître. Le Mali sera un. On a pas besoin de tirer sur des gens pour y parvenir, ça viendra. Que cela prenne tout le temps possible pourvu que l’on soit épargnés de toutes ces atrocités connues durant ces quatre dernières années. Comme le dirait Alpha Blondy, « ce n’est pas en cassant le thermomètre qu’on fera baisser la fièvre« . Il faut travailler d’abord avec la tête. Le Marfa (fusil en bambara) vient après. Alors carton très très trèèès Jaune aux forces de sécurité

Les manifestants en action. Mali-web

Les jeunes de Gao, en pleine manifestation. Image, Mali-web

En revanche, que veut Gao… le KO?

Si Gao ne veut pas de la mise en place des autorités intérimaires, que veut-il finalement ?

L’armée a tort, d’accord. Mais les manifestants ont-ils raison ?

La question reste posée… Non, non, non! Nous allons répondre.

Tout commence par une marche. De quelle nature est la marche ? Elle est non accordée. Ce qui l’a rend automatiquement illégale. Donc carton très très trèèèès jaune aussi aux manifestants. Pourquoi la marche n’a-t-elle pas été accordée? Pour des raisons sécuritaires, car c’est important de préciser que le pays est en état d’urgence jusqu’au 15 juillet. Tâchons de rester dans l’impartialité. Le faite de condamner cette répression insensée de l’armée ne gracie pas pour autant les manifestants, car eux non plus n’ont pas respecté la légalité. Cette jeunesse de Gao est juste manipulée par des partisans de la division, assis paisiblement à l’étranger.

Je suis le slogan « Mali un et indivisible« , j’aime Gao. J’attends impatiemment qu’il me dise un jour : moi non plus.

Paix aux âmes des disparus, et prompt rétablissement aux blessés.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Je t’aime Gao. Toi non plus?