obsession







Awa, la mère d'Ali était revenu de son voyage et rien ne changea dans la nouvelle attitude qu'Oumou avait adopté. A la grande surprise de sa patronne, elle était devenue une autre "Dyli", effrontée, rebelle qui travaillait seulement quand elle le voulait, et prenait tout son temps pour s'exécuter quand on lui demandait de faire quelques chose.

Oumou, la bonne trop bonne (septième partie)






Bamako : Embouteillage sur l’axe terre-septième ciel Pour cette première partie des dents stridentes du ramadan, parlons d’un phénomène qui mérite plus de bruit qu’on en fait (le fameux dernier coup). Nous sommes à l’aube du mois de jeûne. Juste à un ou deux jours, vu que dans l’islam la […]

Les dents stridentes du ramadan (première partie)