Hommage


4
J’ai ouïr parler de la mort de l’écrivain le 15 octobre dernier. J’ai compris que lorsqu’on s’appelle Yambo Ouologuem et non Amadou Hampaté Bâ et que notre destin, au lieu de nous faire écrire sur sur un certain wangrin nous fait écrire un roman comme « devoir de violence » on ne peut que mériter un petit hommage de la part des siens

Mali: quand on s’appelle Yambo Ouologuem et non Amadou Hampâté ...