Billets


Du 12 au 16 novembre 2018, à l’hôtel Azalai de Bamako, s’est déroulée une académie de formation médiatique sur les Mutilations Génitales Féminines (MGF). Au Mali, 91% des femmes sont excisées, avec une tranche d’âge de 15 à 49 ans. Les mutilations génitales féminines sont donc très répandues. Vu son ampleur et ses conséquences graves, souvent irréversibles sur la santé sexuelle et reproductive de la femme, l’excision est un réel problème de santé publique.

Excision : plus on en parle, plus on se comprend



6
Du 16 au 19 décembre 2017, à l’hôtel restaurant Doni Blon de Ségou, ville située à 212 Km de Bamako, s’est tenu un atelier national de renforcement des capacités de plusieurs jeunes appartenant à différentes associations, toutes incluses dans la grande famille du réseau Africain des jeunes et Adolescents en population et développement du Mali (AfriYAN Mali), lui-même appartenant au grand réseau africain AfriYAN lancé en 2008 à Ouagadougou

AfriYAN Mali plus que jamais engagé




Pendant plus d’une demi-heure, Aminata n’arrivait pas à enfanter. Elle enchaînait les contractions depuis longtemps, mais rien. Les femmes autour d’elles pensaient que ce n’était pas l’enfant qui refusait de sortir mais plutôt Aminata qui ne se donnait pas à fond. On l’encourageait mais toujours rien. Après beaucoup d’efforts, tout le monde avait dû se rendre à l’évidence. L’enfant ne refusait pas de sortir. La fille se donnait également à fond. Le problème n’était pas là. Le bébé ne pouvait pas sortir parce que le bassin d’Aminata n’était pas assez large pour le laisser passer. L’ultime recoure était donc une césarienne pour éviter que le bébé ne meure asphyxié. La crainte d’Aminata devint énorme. Elle s’est quand même dit que si l’opération se passait mal, ce ne serait la faute à personne car elle était maintenant dans la peau d’une résignée, aux formules remplies de bondieuseries. Ce ne serait ni la faute de sa mère, ni celle de son père. Ni de ce mariage forcé auquel on l’a soumise. Pas de responsables. Le destin. C’est tellement plus simple. C’est tout simplement Allah qui l’a voulu ainsi. Aminata n’a pas oublié les paroles de sa mère qui lui avait toujours répété que tout ce que lui Allah fait est bon.

Aminata, femme dans la peau d’une enfant, prisonnière de la ...




Un exemple incontournable de réussite pour tous les jeunes africains. Partir d’Anoumambo, un quartier précaire d’Abidjan en Côte d’Ivoir, ce groupe mythique du zouglou, genre musical ivoirien très en vogue en Côte d’Ivoire, est aujourd’hui devenu un exemple incontournable de réussite pour tous les jeunes africains. Ils ont fait danser […]

Magic System, une source d’inspiration pour Bamako