Sommet Afrique-France : les deux jours passeront, le Mali restera


Nous sommes à quelques heures du sommet Afrique-France. Bamako ne deviendra pas Paris du jour au lendemain mais, il serait honnête de reconnaître que les travaux ont été accélérés. Ces travaux sont certes, loin d’être achevés mais la capitale malienne, grâce à ce sommet, a bénéficié d’une bonne petite toilette. Quelque chose qui manquait véritablement : bitumage et réhabilitation de plusieurs voies publiques qui jusque là étaient dégradées et poussiéreuses. Agrandissement de l’aéroport international Bamako-Sénou, rebaptisé Aéroport international Modibo Kéita. Caniveaux nettoyés et débouchés ainsi que beaucoup d’autres travaux d’infrastructures et d’assainissements. Tout cela fait que, même si le président IBK est loin de faire l’unanimité, le chapeau lui doit être tiré en espérant que les travaux inachevés ne seront pas abandonné après le sommet.

La nouvelle façade de l'aéroport international de Bamako

Aéroport international président Modibo Keita(nouveau bâtiment à côté de l’ancien). Crédit photo, Maliactu.net

Ce rendez-vous international, nous l’espérons, sera une occasion pour toutes les personnalités qui effectueront le déplacement (plus d’une quarantaine de chefs d’États et de gouvernements), de débattre des problèmes sérieux comme par exemple celui du terrorisme qui est désormais l’affaire de tous.

Le sommet, bien que visant de beaux objectifs, n’est malheureusement pas le bienvenu pour beaucoup de maliens. Les affiches publicitaires de l’événement déchirées et les coups de gueules de certains artistes en sont la preuve. Le problème n’est pas le sommet en lui même mais plutôt le coût élevé des préparatifs, qui, selon certains points de vue aurait pu servir à autre chose que ce sommet qu’ils qualifient de « rendez-vous de gaspillage ».  Beaucoup n’arrivent pas à concevoir le fait qu’on puisse se permettre d’investir des milliards dans une rencontre de seulement 2 jours. S’il le fallait vraiment, pour que ce sommet soit un sommet digne du nom, il va en revanche falloir qu’on répondre aux questions qui sont les plus importantes aux yeux des maliens.

Ce sommet sera t-il une solution à la crise territoriale que connait le Mali? Nous dira t-on si Kidal fait partir du territoire Malien ou pas ?

Les problèmes des routes, de l’eau potable ainsi que la question des centres de santé, tous ces points qui sont essentiels et qui rendent la vie difficile dans les zones rurales, seront-ils abordés pendant le sommet ?

Parlera -t-on des 200 000 emplois promis par IBK pendant sa campagne électorale ?

Master Soumi, artiste rappeur malien très engagé, voudrait savoir si le dispositif sécuritaire installé avant le sommet restera après le sommet.

Après les deux jours que se passera t-il ? Voici les préoccupations véritables des maliens.
Les deux jours du sommet passeront mais le Mali restera.

issbill

A propos de issbill

Appelle moi Iss Bill le Blacknegronoir. Auteur-compositeur-interprète malien, passionné de musique et de lettres depuis le bas âge, j’ai fini par me mettre au rap, à cause de son lien étroit avec la poésie, que j’adore aussi. Écriture & musique : voici en deux mots toute ma vie.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *